Février

Rencontre avec Cécile Brazilier adepte de la GG

Avant d'aller nous faire prendre en photos par un ami journaliste et avant de rejoindre la vélorution j'ai rencontré Cécile. J'avais entendu parlé d'une action de GG organisé il y a 3 ans avec des élèves de l'ENSP (Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Versailles). Il s'avère que c'est Cécile qui l'a organisé et s'intéresse toujours à la GG.

VOici les sujets de notre discutions :

Nos motivations respectives, notre vision commune de la guérilla gardening et ce qui en diffère.
- Produire nous même nos plantes ou en glaner au besoin
- Utiliser des végétaux résistants et adaptés au site d'implantation
- Essayer d'impliquer les riverains aux actions et à ce qu'elles leur soient profitables dans le futur
- Concentrer nos actions sur les espaces les plus pauvres en végétation
- Accepter l'aide de la municipalité pour la logistique.

->> Ensuite nous avons abordé un sujet très fort qui nous passe par la tête depuis longtemps : celui d'organiser une journée mondiale de la GG. Une utopie qu'une GG d'Italie, une autre anglaise et d'autres en France seraient près à suivre.

On en reparlera bien assez vite. Je suis encore une fois désolé de ne pas pouvoir tout retransmettre sur le blog. Des infos sur de nouveaux mouvements comme les robins des graines et le partage d'infos en lien avec la GG sont trop nombreuses. Je manque de temps et d'aide pour vraiment pouvoir porter à bras le corps cette entousiasme de voir nos villes devenir des poumons verts.

Voici le blog de Cécile Brazilier :

http://biocity.eklablog.com/
Présentation de Bio_cité

J'ai décidé de créer bio_cité, il y a 3 ans parce qu'en 10 ans, la place de la nature végétale dans la ville a changé. On ne peut plus simplement l'identifier aux fameux "espaces verts". De son côté, le public, les habitants se sont emparés de cette problématique urbaine avec enthousiasme. Au nom de la démocratie participative, les pouvoirs publics doivent pouvoir répondre à leurs attentes. Mais leur rôle est aussi d'anticiper ce que sera la ville de demain et intégrer la question du végétal comme une donnée majeure de la programmation urbaine. Il me semblait important de jouer un rôle dans cette nouvelle configuration, par des actions artistiques, activistes, des actions de sensibilisations.
Merci d'avoir pris le temps de partager avec moi ton plaisir de la nature. En espérant très bientôt reprendre contact tous ensemble pour organiser la suite des évènements !

Compte rendu d'action "tag vert" de ce weekend.


>> sur le forum
Nous avions rendez vous "place de la Bastille" où avait lieu une manifestation "abolition de la viande" à laquelle j'imaginais pouvoir joindre un petit message visuel appelant à cultiver les interstices des villes pour faire pousser des légumes plutôt que de tuer des animaux.

Mais le site n'était pas trop propice. Nous sommes donc allé "cours damoye" tout près.
Premièrement moi et Kurdy avons répondu aux questions des journalistes de "Terra Economica" et "Vivre Paris"http://www.terra-economica.info/local/cache-vignettes/L300xH47/siteon0-e5814.pnghttp://www.vivreparis.fr/mega-banniere.html?id=465

Nous sommes ensuite allez faire notre action. Le coin était propice à notre action. Un grand mur un peu abimé, quelques éléments de qualités (fontaine, statue, grimpantes).
Cette cours est privé et sous surveillance vidéo mais personne ne nosu a sauté de ssus pour nous arréter. ;) Les passants étaient heureux, les petites filles admiratives, les touristes à nous photographier...

Au bout de 15mn nous avions fini et nous sommes allé prendre un café pour finir de répondre aux questions des journalistes, parler de guérilla gardening, de nos ambitions...

En attendant de pouvoir lire les articles des journalistes ou qu'ils m'envoient des photos, en voici 2-3 de moyenne qualité :






































Les robins des graines ?!

Et si on lançait enfin les robins des graines ? Envie de voir la ville exploser en vert ? Envie de voir des oignons et des courgettes pousser en bas de votre immeuble, de sentir des petites herbes aromatiques en allant prendre le tram, ou de pédaler au milieu des artichauts ?

Je vous propose qu'on se retrouve le mardi 9 février à 19h30 pour en discuter et voir comment tout ça peut devenir réalité autour d'un repas partagé. Rendez-vous au 9 rue Dumenge, au local de Silence (L'atelier des fédérations)

Faites passer le message autour de vous ! Le plus nombreux on sera, le plus d'idées on aura !

A bientôt

Olivier BIDAUT